Le pavillon d’or et le pavillon d’argent, les joyaux de Kyoto

Publié le : 25 mars 20223 mins de lecture

Le pavillon d’or et le pavillon d’argent sont les deux joyaux architecturaux de la préfecture de Kyoto. Grâce à leur beauté fascinante, ces constructions attirent chaque année plusieurs Japonais et plusieurs touristes étrangers.

Le pavillon d’argent de Kyoto

Appelé aussi « Jisho-ji » ou « Ginkaku-ji », le pavillon d’argent de Kyoto est situé au quartier nord-est de Higashiyama, dans un parc au pied des montagnes. Le pavillon d’argent est un magnifique temple bouddhiste de l’école Shokoku, appartenant au courant Zen Rinzai. Cette construction aux allures de villa royale et orientale élégante a été érigée en 1482 sous l’ordre du shogun Ashikaga Yoshimasa (qui n’est autre que le petit fils de Yohimitsu), afin de lui servir de lieu de repos. En effet, l’environnement aux alentours se prêtait bien à la relaxation et à la méditation. Il y avait (et il y en a toujours maintenant) des jardins d’une beauté divine tout autour, avec des pierres, des arbres et des lacs qui forment un ensemble parfait. À cette époque, le pavillon était réellement couvert d’argent, mais tout fut ravagé par les guerres qui ont succédé. Aujourd’hui, cette œuvre architecturale est conservée en tant que symbole de simplicité et d’élégance de la culture nipponne.

Le pavillon d’or de Kyoto

Le pavillon d’or de Kyoto est un temple bouddhiste qui se trouve dans la préfecture de Kyoto, et plus précisément dans le sud de Kita. C’est en 1397 que le shogun Ashikaga Yoshimitsu le fait construire, afin d’accueillir et conserver de précieuses reliques bouddhistes. À son décès, c’est son fil Yoshimochi qui occupe les lieux et transforme le pavillon en un temple zen. Après plusieurs incendies qui ont détruit les sites aux alentours, le site est déclaré comme un trésor national du Japon en 1897. Cependant, ce pavillon d’or original est intégralement brûlé en 1950 lors d’une tragédie. La reconstruction se fait en 1955, et le nouveau pavillon est retiré de la liste des trésors nationaux parce qu’il n’est plus construit avec de l’or.

Les jardins zen aux alentours

Ce ne sont pas seulement les pavillons qui sont fascinants, mais aussi l’environnement tout autour. En effet, vous pouvez admirer des jardins zen qui inspirent la sérénité totale. Les jardins du pavillon d’argent de Kyoto sont composés de graviers et de sables blancs, ratissés avec élégance de manière à avoir une « mer d’argent ». Le jardin du pavillon d’or de Kyoto est également inspiré de celle du pavillon d’argent, mais avec une technique différente qui donne l’illusion que le jardin ne possède aucune limite.

Les choses à faire au Mont Fuji et ses alentours
Dans quelles villes admirer les plus plus beaux cerisiers en fleurs à l’automne ?

Plan du site